Orele : La vie au quotidien et les sorties

Coucou à tous,

Moitié de MoitiéAprès vous avoir fait partager mon ressentie sur la découverte de l’autre moitié de ma moitié, et de comment j’ai appris à l’accepter, je voudrais juste vous parler de la manière dont je le vis au quotidien et surtout, vous parler des sorties que nous avons eu l’occasion de faire.

Depuis mon dernier article, des choses ont changé surtout dans ma manière de voir mon compagnon.

Avant, je voyais deux personnes bien différentes, aujourd’hui, je n’en vois plus qu’une. J’ai appris à accepter et à vivre avec cet autre côté de lui. Bon, on est toujours au même niveau, il n’est pas tous les jours habillé en nana, c’est purement occasionnel!

133Je suis toujours dans le même état d’esprit, à savoir j’aime Charly, l’homme, et seulement l’homme. J’accepte et je trouve normal qu’il puisse vivre ce qu’il est, ce qu’il ressent et ce qu’il a besoin de vivre. Moi, je suis une femme et j’ai besoin d’un homme. Mais cette entente a été l’objet de longues conversations qui nous ont amenées à la conclusion qui fait que nous sommes les personnes que nous sommes aujourd’hui!!

Je vis bien et accepte le travestisme de mon compagnon même si c’est quelque chose que j’ai toujours du mal à comprendre. Moi, je suis une femme, je me sens bien dans mon corps de femme, même si peut-être une liposuccion pouvait passer par là…!! Il est donc compliqué dans ma tête de me dire que mon compagnon a envie d’être de temps en temps une femme alors que moi je ne veux pas du tout être un homme, mais je me dis que c’est comme pour moi, je serais capable de manger du popcorn à vie alors que lui ne comprend comment je peux en manger autant (Ps! peut-être arrêter, c’est surement cause de grosses fesses et grosses cuisses)!! Enfin, cela ne change en rien la personne qu’il est et du moment qu’il est heureux et épanoui, c’est l’essentiel pour moi.

Pour parler des sorties que nous avons pu faire, il est vrai que c’est plus sympa et plus facile quand on est en groupe que tous les deux. Quand on est en groupe, on a un comportement plus naturel qu’à deux. A deux, on a l’impression que tout le monde nous regarde alors que non, et on a peur de se gêner l’un et l’autre (ça viendra avec le temps a aussi).

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

shopping

La sortie shopping que l’on a faite avec ma meilleure amie était géniale. Je ne voyais pas du tout Charly en fille, je peux pas l’expliquer mais c’est une sortie qui s’est faite naturellement et normalement. On ne nous a pas dévisagées, rien, un groupe de copines qui fait les boutiques!! Quand à la soirée, on s’est bien amusée, on était plus nombreuses, on a fait des rencontres, Célina et sa compagne ainsi que Paula, on aurait dit une soirée entre copines comme si on se connaissait depuis longtemps alors que cette rencontre était neuve de quelques heures.

C’est très agréable de partager ces moments avec d’autres personnes, j’ai beaucoup discuté avec Célina ce soir là, j’ai découvert encore une autre facette du travestisme. En conclusion, on est bien tous différents avec des approches, des pensées, des besoins, des envies, des idées bien différentes.

Je ne vous ai encore jamais parlé des personnes qui m’ont beaucoup aidées, en particulier une personne, que j’aime énormément ma accueilli dans ce monde de T avec des bras encore plus grand qu’elle, c’est Réso à qui je fais de gros bisous et dont je n’oublierai jamais notre rencontre. J’ai partagé aussi beaucoup de choses, sur un très court temps avec Florence, Aurélie, Nida et beaucoup d’autres encore. Mais ce sont pour moi quatre femmes de cœur, avec un parcours très différent pour chacune, qu’elles ont bien voulu partager avec moi, et elles m’ont permis de m’ouvrir à ce monde et à Charly, elle ont trouvée les mots justes pour me rassurer. Je souhaite à tous et à toutes de rencontrées des femmes comme elles!

Je pense que l’on a tous besoin de s’aider les uns les autres, il ne faut pas en vouloir aux personnes qui refusent cette part de vie. C’est pas facile de l’accepter et de vivre avec.
Et surtout, il ne faut pas d’un côté comme de l’autre, cacher la personne que l’on est et s’enfermer dans son mal! On doit discuter et faire des compromis, la porte n’est jamais fermée!!

Je vous fais à toutes de gros bisous et également à tous

A très bientôt
Orèl