Mes Sorties de 2012 1/2

Plutôt que de remettre chaque article de mes sorties je vais les regrouper sur deux articles semi-annuel.
Voici donc mes sorties de 2012 1/2:


Janvier 2012:

Aujourd’hui j’ai fait une petite sortie.

En fait pour dire la vérité, je me rêve depuis Samedi une paire de Bottes que j’ai vu et acheter pour ma moitié, mais qui n’était plus disponible dans ma taille (c’est ca d’avoir des grands pieds….)

Bref, j’ai profité de cette journée, qui avait mal commencé (mal partout, étourdissements). Je pensais que ma moitié m’avait refilé sa « crève ».
Les maux passant un peu et me faisant grave chier à la maison, je décidais d’une petite sortie « girly ». Mais surtout « Boot Shopping ».
Après 1h de préparation (bon ok 2…), donc après tout le ravalement de facade… GO !

109Je fis le tour de mes boutiques habituelles, La Halle, Kiabi, Gémo et pour finir (enfin pas exactement, mais je vais y venir…), la Halle aux Chaussures.
Je jetai un rapide coup d’oeil et je me dirigea vers le rayon de la dite sus nommée (ou je sais ca fait super pompeux ;)). Je ne trouva pas de 42, mais du 41… rien à f… j’essaye… et miracle je rentre dedans et je n’ai pas mal au pied … je prends !!!

Après avoir payé (ba oui bien obligé même si elles sont à -30%), je me dirige vers une autre boutique car comme je suis en plein shopping, il me faut une paire pour ma partie masculine. Je file donc chez Besson et cherche de quoi porter tous les jours (donc quand je suis pas en talons ;)).
Je trouve une paire qui me plait et oubliant presque que je suis en nana, je les essaye.
Vous auriez du voir la tête d’un mec un monsieur (d’une bonne quarantaine d’année)… il a bloqué au moins 1 minute.
Je rechausse mes nouvelles bottes (oui j’ai pas pu résister, je les ai passées avant de rentrer dans Besson) et me dirige vers la caisse.
Je ne vous dit pas la surprise de la cliente derrière moi, quand j’ai répondu à la vendeuse, avec ma voix d’homme (un peu moins grave qu’à la normale) que oui je les ai essayées et qu’elles me vont parfaitement :p
Au passage la vendeuse doit avoir d’autres clients(es) travesties car elle n’a pas été choquée et m’a gratifiée d’un « Bonne fin de journée Madame ».

Puis retour à la maison pour faire quelques photos de mes nouvelles bottes.

Biz


Février 2012:

Un week-end gravé à jamais dans ma mémoire…:

Première sortie, organisé par T-Girl, le week-end du 10/02 au 12/02/2012.

Ce week-end a commencé pour moi une semaine avant… car il fallait faire les essayages, faire les boutiques afin d’acheter ce qui me manquait, discuter avec ma chérie sur ses personnes qui allaient être présentes et sur le planning… bref la rassurer et me rassurer moi aussi par la même occasion… mais le stress, quoi qu’on ait pu me dire, était de plus en plus présent au fur et a mesure que le 10 approchait.

Le vendredi matin arrivé, la pression est la ! d’autant plus qu’il me reste la valise, les finitions esthétiques, la maison nettoyer et me préparer… bref méga pression et méga stress ! Mais T-Girls je suis T-Girls je me doit d’assurer ! Oui je sais c’est facile à dire après coup 😉
En fait j’avoue que j’ai tout fait le plus tranquillement possible histoire d’occuper ma journée afin de ne pas trop penser à la soirée qui s’annonçait.

Weekend Clermont 01Pour vous dire je me demandais, si j’allais être accepté, si je ne vais pas être trop ridicule, si ma chérie allait se sentir à l’aise parmi toutes ses « t-nanas », si je ne vais pas tomber dans une réunion de « grande folle » (un peu quand même) et ma pression ultime: je vais enfin rencontrer Emilie ! Oui je sais je charge beaucoup la dessus mais, sincèrement, pour moi depuis que je savais qu’elle venait, ce fut pour moi l’objectif « premium » de la rencontrer.

J’ai beau être la personne qui a été sa source d’inspiration (d’après elle… j’en suis rester sur le cul quand elle m’a dit ça de vive voix…), c’est elle aujourd’hui, avec ses supers tutos et vidéos qui est la mienne.
Et sans cette rencontre je pense que cette sortie aurait été incomplète et j’aurais un peu déçu.
16h30: it’s time to go ! Dernier « check » et go pour 3h45 de route. Je vous avoue que la route a été remplie de question qui ont fusé dans la voiture: Comment ca va se passer ? J’espère que ca va le faire ? Est ce que le « No sex » va être respecté ? ….. et je passe les questions stupides…

21h00: L’association AGILE est en vue, la voiture garé …. ba y a plus qu’a… une grande inspiration commune car je sens que ma moitié est, autant, voir plus stressé que moi.
Weekend Clermont 02

Oui je ne suis pas sur la photo car je ne suis pas arrivé de bonne heure

89La porte d’entrée du local passé, c’est avec un accueil formidable que nous sommes accueilli, je découvre enfin toutes ses T-Girls avec lesquelles j’ai tant « chaté » au paravant, Réso (ou Rzo comme je préfère l’écrire), Aurélie, Emilie, Marine, Florence (elle aussi, pour moi, une grande « star ») et sa femme Pascale, Julie et sa femme Agnès, Astriddd la fédératrice et l’organisatrice de ce Week-End, et enfin les membres de l’asso AGILE qui se sont démenés pour co-organiser cette super soirée.

Comme le soulignait Emilie, je me suis senti tout de suite en famille, c’est comme si on se connaissait depuis toujours.

La soirée est passé trop vite et déjà une grande complicité s’est instauré entre nous. Et le week-end ne faisait que de commencer.

Le lendemain on se retrouve tous dans l’appart (car nous avons louer des apparts/hotel) de Réso, Astriddd et Aurélie pour un après petit dej en compagnie d’Emilie, Marine, Julie, Agnès et ma chérie. Je ne pourrais décrire ce moment avec précisions car il fut pour moi intense en émotions: J’ai pour moi cette image forte de nous revoir ce Samedi matin à « nu » où nous étions tous là (oui tous car en mec pour la plus part), comme un vrai bande de pote à discuter de la soirée de la veille, du reste du week-end, de nos vie de tous les jours. On était « nature » et on ne peut plus à l’aise… J’avoue une ressentir certaine pointe de nostalgie en repensant à ce moment (et c’est pas fini a mon avis…). On se voyait tel qu’on était au quotidien…

Vient le moment où Emilie et Marine doivent partir car leurs obligations de travail les rappellent, elles ne passeront, donc pas le reste du week-end avec nous… c’est un moment difficile car elles n’ont vraiment pas envie de partir et nous non plus. Nous leurs souhaitons bonnes routes et un bon retour dans leurs pénates.
Pour ma part c’est avec un petit pincement au coeur que je les vois partir car j’ai une impression de ne pas avoir passé assez de temps avec « Emilie » ou plutôt la personne qui se cache au fond. Je n’ai rien contre Marine ne vous méprenez pas , mais je ne la connais que très peu.

Peu de temps après leurs départ, un petit vent de panic souffla sur l’appart car les 13h (heure de rendez-vous avec Flo) approchaient à grands pas et peu des filles étaient prêtes… Après une petite restauration McDo Drive avec Réso et ma chérie, la fin du ravalement de façade des filles, tout le monde fut prêt pour 13h15.

Nous voila donc parties pour une visite de Clermont-Ferrand en compagnie de Sandrine et Swann (un T-Boy super extra-ordinaire) qui nous ont rejoint à notre arrivé sur le Parking. Le froid est saisissant et glacial, mais l’ambiance est chaleureuse et à l’épreuve de toute condition météo ! Je ne vais pas détaillé ici cette ballade polaire je préfère laisser parler les photos:

Comme vous pouvez le voir on a fini cette visite par une petite douceur histoire de se réchauffer à défaut d’un vin chaud (clin d’oeil à Agnès).

Petite anecdote: lors de l’entrée au Bar ma cherie a été prise pour une T-Girls et non pour une Bio … Je te rassure mon coeur t’es hyper féminine c’est juste que ces machos préfèrent faire des remarques désobligeantes plutôt que d’ouvrir les yeux.

C’est donc après s’être revigoré que nous retournons dans nos dressings afin de se préparer pour notre soirée T-Girls.

Weekend Clermont 18

Au programme resto et boite de nuit avec une petite marche glaciale pour s’y rendre…

Le resto peu se résumer par grosses crises de fou rire, « bondage » (Agnès…), photos, racolage, description d’art, alcool de poire, radiateur, le tout accompagné par un très bon repas. Le mot me manque encore pour exprimer mon ressenti tellement il était fort.
Je vais donc mettre de nouveau quelques photos qui exprimerons, je pense, 100 x mieux l’ambiance de ce début de soirée:

Suite à cet encas fort agréable, « les douze coups » et le dancefloor nous appelant, nous levons nos petits postérieurs pour affronter le blizzard exterieur jusqu’a la boite de nuit situé à 300m.

La boite de nuit fut un moment très spécial en ce qui me concerne, non pas que cela ma déplu, loin de la, mais pour la première fois depuis que je suis « transgenre », je ne me suis pas senti à l’aise dans mes fringues de nana: le reflet dans le miroir ne me correspondait pas à ce moment la.
Cette sensation n’est pas arrivé de suite, car je me suis dit que c’était l’occasion de « mimer » les filles dans leurs danses et leurs déhanchés si sexy.
Mais rien n’y faisait, j’étais trop raid et c’était pour moi des mouvement vraiment pas naturels.
Ajoutez à tout cela, mon naturel masculin qui revenait au grand galop: reluquer les filles, dancer coller serrer avec ma cherie, et surtout dancer comme un mec.
C’est donc au bout d’une heure que la T-Girls qui avait passé une super après midi et un début de soirée génial, n’avait plus sa place en moi. Je n’avais qu’une envie c’est de jeter ma tignasse et mes talons (c’est ce que j’ai fait pour mes bottes, mais j’ai gardé la perruque histoire de ne pas choquer…).
La suite de soirée c’est très bien déroulé, malgré cette petite gène qui continuait de m’envahir:

La fin de soirée approchant, malgré la très bonne ambiance (oui je me répète mais c’est vrai ce fut un mega super week-end), c’est vers les 3h du mat que nous sommes difficilement sortie de la boite.
Oui difficilement car il y avait un petit groupe qui foutait la merde à l’entrée de la « guinguette » et le videur refusait d’ouvrir la porte à une partie de notre groupe. Un bon gros quart d’heure après, après avoir prévenu la police que Agnès c’est fait kidnaper par le videur (je plaisante petit clin d’oeil à Julie) nous avons, tant bien que mal pour certaines… :p , regagné nos voitures et nos lits…

Le Dimanche matin pointant le bout de son nez, me rappela que c’était malheureusement le dernier jour. Jour durant lequel il faut faire un brin de ménage, ranger toutes nos affaires qui trainent un peu partout et charger les voitures car les clés les apparts doivent être rendu pour 11h.

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

Afin de bien clôturer ce week-end, nous avions convié, une dernière fois, Florence pour lui offrir un petit cadeau afin la remercier de nous avoir accueilli sur Clermont-Ferrand et d’avoir organiser ce mega super week-end (courage c’est presque la fin 😉 ) pour nous.

La route du retour fut pleine d’émotions, de discutions sur ses instants qui venaient de passer, de flash back, de rigolades et de projets pour la prochaine sortie.

Je vais conclure par un gigantissime merci à toutes les personnes qui ont été présentes lors de cette sortie Anniversaire T-GIRLS car j’ai rencontré des personnes formidables avec une coeur énorme et des liens d’amitié fort se sont créés.
J’ai également appris énormément sur moi même et qu’il y a certaines choses que je ne peux faire en T-Girls.

Jamais je n’oublierais ses instants… car c’est un week-end gravé à jamais dans ma mémoire…

 


Fin février 2012:

Je vais donc vous raconter ma dernière mésaventure … Je me suis fait une entorse au gros doigt de pied droit.

http://storage.canalblog.com/68/38/492517/29941762.jpgBon ok c’est pas le bon pied ni les bon doigts….

Mis a part la douleur qui est gérable, ce qui me fait ch… (ho pas de grossièreté…) c’est que ça tombe juste au moment où mon envie de remettre des talons me reprenait …
J’avoue être dégouté, surtout que les beaux jours revenant je lorgnais sur mes petites chaussures ouvertes:

Bref je vais devoir prendre mon mal en patience, car il me faut attendre encore une bonne grosse semaine afin de pouvoir remarcher avec …

 


Mars 2012:

Coucou,

Comme vous le savez j’ai une pâte folle… Et que je suis dégoûté de ne pas pouvoir mettre de Talons…
Qu’a cela ne tienne, ce matin je ne tenais plus en place ! Mon pied me faisant moins mal et pouvant marcher sans trop de peine, j’ai décidé de faire quelques courses. (Oui je sais, c’est pas bien, mais je ne supportais plus de ne pas pouvoir bouger…)

Je me suis donc préparé, ravalé (ba oui le ravalement de façade… ;-)), coiffé, habillé, talonné (c’est là où j’ai compris que c’est pas complètement guéri)… et c’est parti ;).

1ere sortie apres Clermont01 100

Au programme que des choses de la vie de tous les jours: banque, poste, et croquette pour notre lapin (ça sera déjà bien assé pour mon gros didi 😀 ).

Que dire, si ce n’est qu’après la sortie de Clermont, je me suis senti hyper à l’aise pour faire tout ça. La banque, « comme une lettre a la poste » (à mince ça c’est après…), mon petit bordereau de remise de chèque et hop c’est déposé. La poste timbre, une lechouille et hop dans la boite au lettre.

Bref, plus aucune appréhension comme je pouvais en avoir auparavant lors de mes précédente sortie.

Dernière étape et pas de moindre chercher les croquettes a mon pinou (oui mon coeur je sais à notre pinou ;-p ). Je cherche le repas quotidien tant convoité de notre petit rongeur préférer et me dirige vers la caisse, ce que j’avais oublié c’est que le sac faisait +/- 20 kg … (aie aie aie mon doigt de pied…).
Le Monsieur à la caise me dit: » Laissez le par terre, Madame, c’est lourd », j’avoue que j’ai trop adoré… Bref il flash le code barre, je paie et lorsqu’il me demande si ca va allé je lui dit que oui je vais me débrouiller tout seul… la je pense qu’il a tiqué et me dit juste un « Ok, bonne journée Madame » (quand même loooool).

Retour à la maison tranquillement pour reposer mon petit peton.

Je voudrais maintenant faire un point sur mon état d’esprit de cette sortie.
Bien que je me sois senti très à l’aise, mon ressenti à Clermont c’est confirmé, je sais que je fais ça de façon exceptionnel et pour le fun. En aucun cas je sortirai au quotidien ainsi car, là, je me sentirais vraiment mal à l’aise.
Mon coté féminin a une limite qu’il ne peut dépasser sans se faire rappeller à l’ordre par mon coté masculin.
Il y a des choses du quotidien que je peux faire pour le fun sappé en nana comme faire mes courses, du shopping, faire une ballade, mais au contraire si je sors en boite, fais de la moto, fais de la mécanique, ou (je pense… car ça n’est encore jamais arrivé) fais une sortie en présence de mes amis (non T-Girl), là, je ne me sentirai pas moi même habillé en femme et encore plus avec maquillage et perruque.

Je pense qu’il y a encore plein d’autres choses que je ne pourrais finalement pas faire en robe/jupe/talons, mes prochaines sorties seront très instructives.


 

Mai 2012:

Petite soirée en perspective avec ma Chérie et Kristel afin de visiter une partie des lieux de la futur sortie du moi de Mai. Le rendez vous est pris ça sera vendredi soir.
Premisse de mai01Au programme resto et bar.

18h00 pointe le bout de son nez, il faudrait peu être que je me décide a me changer, car je ne suis pas encore Wonder Woman (je suis un grand fan) pour la transformation en 10 secondes, je suis plutôt un jeune padawan de Reso ou il me faut 2h pour être prêt. Bref je suis fin près pour 19h35: top froissé avec léger décolleté gris, veste de tailleur noir, bermuda noir collant chaire et botte à talons large, 8cm Maxi (pour les pavés de Bordeaux). Désolé j’ai pas pris de photo… (je sais je suis impardonnable).

 

Nous passons prendre Kristel devant chez elle, puis direction centre ville de Bordeaux pour le repas de ce soir.
Voiture garée, petite marche entre amie jusqu’au restaurant, le cartier est très fréquenté mais aucune remarque ni aucun regard, un vrai bonheur, je me sens on ne peut plus à l’aise.

Nous arrivons devant l’Antre De Peggy, une fois la porte passé nous sommes transportés dans un autre monde, un cadre très fleuri et arboré, au fond un petit coin chalet ou nous nous installons, nous discutons tous les trois du planning du moi de Mai, de nos opinions sur la transidentité, de nos vécus, bref on fait plus ample connaissance. Le repas fut très bon et la patronne nous a rejoint au moment du dessert afin de checker et valider la soirée du 18/05. La réservation et l’organisation étant bouclé concernant ce lieux nous passons au lieu suivant, en faisant un stop par la case caisse: un prix tout à fait raisonnable pour la qualité de l’accueil, du cadre et du repas.

Premisse de mai02 Premisse de mai03

Go to the BB25, un bar situé entre deux grandes rues passantes, invisible de l’extérieur mais qui a un accueil et un charme extra.

La patronne vous accueil avec un merveilleux sourire et vous gratifie d’un « bonsoir mesdames » bien qu’elle sache exactement ce que vous êtes (la maison est tenue par deux trans). Coté cadre imaginez une succession de petits coins canapés, qui ne demandent qu’a accueillir vos petites fesses, avec tables basses et un petit bar très cosy au fond.
L’ambiance est faite pour que vous puissiez vous poser autour d’un verre à un prix dérisoire, tout en papotant avec vos amis (attention étant un bar associatif il faut être invité ou avoir sa carte de membre).

Bref deux endroits prévu pour la sortie de Bordeaux qui sont tout simplement géniaux.

Je me suis senti moi même, sans aucune gène, jamais regardé de travers, Orel m’a senti beaucoup plus à l’aise et plus naturel… bref une soirée qui m’a beaucoup rappelée la sortie de Clermont-Ferrand.

Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *