La première fois …

Tao-cachette10

Photo modifiée par mes soins

Je vais ici tenter de vous raconter mes premiers souvenirs du port de vêtements féminins.

Mais tout d’abord il faut se mettre un peu dans le contexte de l’époque fort fort lointaine 😉
Je vivais, dans le nord de la France, à 70 Km au nord de Paris, à la campagne. Le cadre familiale étant que mes parents travaillent beaucoup et ne sont que très rarement à la maison (je ne les vois que le week-end et 15 min par jour, en alternance en fonction de qui se levait le matin).
Ce sont des personnes qui ont reçu une éducation assez strict et ont donc quelques problèmes avec tout ce qui sort du cadre du « SYSTEME » (homosexualité, venir en jeans au taf, se tenir par la main ou s’embrasser à l’école …). Les seules choses prisent au sérieux, lors de nos conversations, sont mon bulletin scolaire et leurs travail (ils bossaient ensemble). Tout ce qui à attrait à la vie personnelle est sujet à des rigolades et n’est absolument pas considéré de façon sérieuse.
Attention, j’avoue avec le recule je suis un peu déçu, mais aucunement malheureux. Je considère qu’ils ont fait et donné leurs maximum pour nous élever ma soeur et moi.

Voici donc le contexte dans lequel ma vie de jeune adolescent évolue (je devais avoir 11/12 ans).

Entrons dans le vif du sujet. J’ai tout d’abord été attiré par les maillots de bain de ma mère. Je trouvais la matière hyper douce et j’avoue que voyant toutes ses jolies filles en deux pièces, je voulais voir ce que ça pouvait donner sur moi.
882487xl_133x229A l’époque je ne cherchais pas le rendu de l’apparence mais le ressenti de la matière. Quelle sensation, j’ai adoré ! Aussi bien le ressenti de la matière de la culotte et des ficelles à nouer sur les cotés que ces petits bouts de tissus sur mon torse (qui m’ont causés quelques soucis de laçages au début).
Ce petits jeu d’essayage de maillots à duré 2/3 mois de façons aléatoire. Mais avec toujours cette sensation si indescriptible de bien être.

Mais le temps de passer a l’étape supérieur arriva: je voulais en essayer plus, mais sincèrement quand j’y repense, je ne savais pas pourquoi, ni ce qui me poussait à faire cela. J’avais juste la sensation que c’était pas bien, que je ne devais pas me faire choper, mais il fallait que je le fasse.
J’ai donc commencé à chiper (oui oui j’ai fait mon « Chipeur ») et essayé tout ce qui, pour moi, était féminin: robe, jupe, collants, bas, soutient-gorge, chaussures à talons (elle n’avait que des 8 cm et +).
Il faut dire que j’avais du bol car ma mère faisant du 36/38, ça correspondait pile-poil à ma taille de l’époque (ce qui est très loin d’être le cas aujourd’hui).
J’ai pu essayer de nombreuses tenues: tailleurs, jupes crayons, chemisiers en soies, portes jarretelles, bas nylon, … durant des mois. Ce fut a chaque fois un vrai bonheur. il fut de courte durée car vient le moment où je suis devenu trop grand pour les tenues « taille de guêpe » maternelles. Heureusement pour moi, nous avions une nounou à domicile qui s’occupait de la maison et de nous (ma petites soeur et moi) du fait des nombreuse obligations professionnelles parental. Je me suis donc mis à déborder sur la garde robe de la nounou.

C’est à ce moment la que j’ai découvert les premiers strings, les premiers t-shirt féminin, des chaussures un peu plus passe partout, avec moins de talons. Bref, je commençais a percevoir une garde robe plus mixte et plus « jeuns ». Étonnement je me sentais plus proche de ce genre de vêtement mais le look dans la glace ne me plaisait vraiment pas… Pas assez « CLASS » (oui j’ai envie de l’écrire comme ca ;))

femme-qui-cherche-ses-chaussures-sous-le-lit

Oui je sais c’est pas très malin car tous les enfants le font

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

Je ne sais pas vous, si vos parents vous ont « chopé » durant votre enfance, mais en ce qui me concerne, j’ai réussi à tenir une bonne année avant qu’ils ne tombent sur des indices trop évident..
Je devais avoir 14 ans quand ma mère a trouvé, pour le des vêtements féminins sous mon lit (oui je n’étais pas hyper doué pour planquer les fringues, je le concède) et comme elle savait que c’était les fringues de la nounou, elle a cru que je couchais avec elle (elle devais avoir 20 ans). Lol
J’ai du lui soutenir, durant un interrogatoire d’une demie journée, qu’il n’y avait rien et que j’étais à des années lumières de faire une chose pareil.
Avec du recul, je comprends un peu maintenant pourquoi elle a pu penser ça, mais sur le coup je ne comprenais vraiment pas de quoi elle parlait… (ba oui, c’est pas par ce que je bave devant les jolies filles que je sais comment fonctionne le service trois pièces.)

maillot-de-bain-1-piece

Photo modifiée par mes soins

Mais c’est vers mes 16 ans et l’attrait pour les filles que cette passions a commencé à se faire plus discrète, tout du moins c’est ce que je pensais…

En effet j’avais beau être attiré par les filles de 16 à 25 ans (ba oui à cette âge la, on saute sur tout ce qui a une paire de nichons), ce n’est pas pour autant que j’avais du succès… c’était même plus ou moins le contraire…
Et c’est à chaque chagrin d’amour que je me réfugiais dans cette bulle de douceur et de réconfort, en allant a chaque fois de plus en plus loin. J’ai fini par dormir en culotte sous tif et j’ai même été jusqu’a acheter mon propre maillot de bain une pièce.

Par la suite, vers mes 16 ans, devenant de moins en moins prudent, je me suis refait choper, par ma mère, avec du vernis pour french manucure. J’ai eu le droit à une soufflante sans pouvoir argumenter quoi que ce soit car de toute façon le « vernis c’est pas pour les mecs, basta ! ». Et pourtant, la aussi j’ai adoré porter ce je ne sais quoi de différent sur les ongles, mais toujours sans savoir ce que c’était.

Ca me rappel (petit retour en arrière), a contrario de ce que je viens d’expliquer un peu plus haut, que ma mère me faisait des masques sur le visage pour luter contre l’acné, choses que je détestais, car pour moi CA, c’était vraiment un truc de fille !
Idem quand j’avais 4/5 ans, je devais mettre des collants en laine, mais sur le sujet des collants j’ai changé d’avis 😉

Cette envie de vêtements féminin, se mit en sommeil lors de ma tout juste promulgation en tant qu’adulte, car le succès avec la gente féminine fini par pointer le bout de son nez. Mais vous vous doutez bien que si je montre des photos de moi en tailleurs et jupette aujourd’hui, c’est qu’elle s’est réveillé un peu plus tard, mais ça c’est une autre histoire…

Les soldes: A la maison ou en live ?

dates_soldes_hiver_2009Je viens juste de lire un commentaire sur un réseaux social mondialement connu:
« Vous êtes plutôt solde sur le net ou directement à faire les boutiques »

Personnellement j’ai commencé mes premiers achats sur le net car j’avais peur de sortir, je me suis acheté des tops, jupes, robes, chaussures…
Bref un peu de tout mais le problème c’est que ca rend toujours bien sur le mannequin, car la nana est hyper bien gaullé et qu’elle (forcément) n’a pas de mensuration de mec.
Il en va donc de l’agréable à la mauvaise surprise au moment de l’essayage:
« Zut, de zut, de zut, je ne rentre pas dedans ! »
« Et Me… les épaules ne passent pas … »
« Je comprends pas sur la photo du le site ca rendait pas comme ca … »

Si par un facteur chance (assez élevé) finalement la petite robe ou le top vous va et vous plait, il ne faut pas oublier que « Madame »/ »Monsieur » (pour celles qui ont fait leurs coming out et/ou vivent en couple) va mettre son grain de sel et finalement tuer (ou pas) tous vos espoir en vous disant que:
« C’est pas top .. ! »
« Je trouve que ca te boudine… »
« Tu trouves ca joli ???…. ha …bon … ok… »

Tout ca pour dire que si vous souhaitez faire vos achat sur le net il faut connaitre parfaitement vos mensuration, savoir ce qui vous va et ce qui vous ne vous va pas. Si non gare à la déception.

05518357-photo-shoppingA contrario les achats en live ne sont pas plus « simple », car déjà la première étape est qu’il faut avoir un bon passing pour pouvoir affronter la HORDE de femmes, plus en manque de shopping et d’explosion de compte en banque que n’importe qui en periode normale de l’année. Je n’ai jamais compris d’ailleurs comment une femme aussi douce soit elle en temps normale peut devenir le pire bourreau en periode de solde … Ha si je sais je suis un mec … 😉
Une fois dans la foule, il faut en plus que vous arriviez à trouvez votre taille (On a toujours pas la taille mannequin) , ce qui est plus facile en début de solde, mais les plus grosses reductions sont en fin de soldes, nous arrivons donc à la grande QUESTION des Soldes:
« Faut il attendre un peu pour profiter d’une plus grosses reductions et accepter la possibilité de plus avoir sa taille ou acheter de suite ? » (A chacun son avis car les deux théories se valent).

Une fois le vêtements en main, il faut passer par l’interrrrrrrminnnnnnnnnable (oui on est en période de solde je le rappelle) file t’attente des cabines d’essayages.
Si après tout cela vous avez trouvez votre bonheur (ce que je vous souhaite) il faut, pour finir (enfin pas vraiment car on remets ca dans la boutique suivante), faire une nouvelle fois la queue pour payer notre « précieux ».

soldes

Pour ma part je n’ai pas vraiment d’astuce, si ce n’est pour le live d’y aller durant les périodes creuses: Lundi, Mardi, Jeudi, a l’ouverture des boutiques histoire de profiter de la « fraicheur » de la boutique et ne pas arriver après le raz de marré de la fin de journée.
Pour le net faites bien attention ne vous fier pas trop à la photo, ni a la couleur: le rouge qui n’est pas si rouge que ca ou le bleue plus clair que sur la photo).

Finalement un achat durant la période de soldes peut être un veritable bonheur pour le compte en banque, mais un épuisement morale (pour les achats sur le net) et physique et morale pour les achats en live.

C’est les soldes, dépensez modérément, faites vous plaisir avant tout peu importe la méthode choisi et profitez en pour essayer des trucs que vous n’osez pas portez en temps normale on ne sait jamais.

Fuijeda…. enfin Charly plus vrai que nature

Attention total exclu, j’ai décidé de vous faire voir le bonhomme tel qu’il est à la maison:

Je suis donc parti faire une petite sortie shopping et puis en rentrant je me suis mis à l’aise… c’est a ce moment la que je me suis dit que ca serait bien de montrer comment je fais vivre ce coté féminin, quand je suis à la maison.

D’ou cette petite vidéo explicative. J’ai rajouté à la fin de la vidéo les quelques photos prises lors de la sortie.

Recherche d’identité visuelle

Hier soir j’ai longuement discuté avec LA meilleure amie de ma chérie (qui est au passage, pour moi, ma meilleure amie également ;)).

Christian-Louboutin-Mago-Pompes-Noire-Nude360_03_LRG

Nous avons discuté de mon coté transgenre (elle était au courant mais nous n’avions pas vraiment abordé le sujet) et elle m’a exprimé son avis sur mon style vestimentaire. Il faut savoir que c’est une très belle femme, très féminine, qui travaille dans le monde de la mode et est amenée à côtoyer des personnes connues. Elle est, comme moi, fan de talons hauts et est une acheteuse de fringues compulsive :p.

jupe-droite-taille-haute

Pour moi l’image de LA « FEMME »

Elle trouve que je ne joue pas encore assez la carte de la féminité dans les tenues. Attentions j’ai pas dit extravagance mais féminité.
Je fais trop nana qui se planque dans des fringues qui lui plaisent, mais pas forcément coordonnées, et qui ne font pas assez ressortir des courbes féminines. Un peu comme une ado qui est en recherche de style/identité vestimentaire.

Je pense qu’elle n’a pas tord du fait que le style vestimentaire que j’aime et que je recherche c’est un style Classe et Working Girl, en tout cas féminin, alors que par moment je fais un peu « Meuf, too much, qui se sur-sape pour aller se faire sauté en boite » (dixit ma copine).
Encore une fois, je suis assez de son avis, bien que j’ai été un peu surpris et un peu toucher dans mon amour propre (oui je suis un mec je vous rappel), quelque part étant une personne qui s’habille depuis 30 ans en homme mais seulement depuis 5/6 ans, en femme, je n’ai pas encore trouvé le style de fringue qui me va bien, qui me met réellement en valeur et qui rend l’image féminine que je recherche.

Je ne suis qu’au stade de « l’ado » qui s’achète des fringues dans lesquels je me sens bien, qui sont parfois passe partout, parfois ce que je recherche mais qui ne me vont pas (à cause de mes formes masculines) et parfois je tombe juste…

576882_356579037753635_316349151_n (1)

Une de mes premières photo (2008)

Ce qui a été soulevé également lors de cette discussion et qui m’a permis de mettre le doigt sur une évidence me concernant, c’est que j’achète mes fringues avec un regard d’homme et donc des vêtements que j’aimerais voir porté sur d’autres femmes, mais pas des fringues, qui me vont, en fonction de ma morphologie.

Fuijeda-robe-bottes4

Un de mes styles Working Girl

J’avoue que cette discussion me fait réfléchir sur l’image que je souhaite monter de mon coté féminin, aussi bien en photo, qu’en réel. Ca me fait repenser à une discussion que j’ai eu avec Amandyne sur le fait qu’une photo peut rentre une tenue crédible, mais la même tenue porté dans la rue peut être à chier (selon mes termes).

Oui j’aime le style Working Girl mais est ce qu’il me va bien ?
Est ce que les fringues, que j’achète, sont vraiment fait pour ma morphologie ?
J’aime les talons, mais tous ne me vont pas, quels types de talons dois-je privilégier ?

Autant de questions, qui devront trouver réponse(s) pour, je pense, passer une étape supérieur de crédibilité, tout en tenant compte que je n’ai aucunement une mentalité féminine et ne souhaite en avoir une.

Je pense qu’il faut avoir un « vrai » avis de femme sur nos tenues feminines, hors compagnes (je suis pour la paix des ménages), car pour certainEs d’entre nous, nous avons une image faussée de l’image renvoyé par nos photos (on se trouve bien, on reçoit des compliments, mais est-ce vraiment le style qu’on souhaite ?)


Merci à toi pour cette discussion, pour ce regard neuf, merci à toi pour ton ouverture d’esprit et merci beaucoup d’être une amie en or. Des gros gros gros bisous Caro.

Vêtements féminins sur un homme

Je sais que je suis en train de déterrer un sujet qui à deja été de nombreuse fois evoqué par le passé mais qui est encore de nos jours d’actualité:
Je veux parler du port du vetement dit « féminin » par un homme. Mon but est de faire une petite analyse personnel sur le sujet (ca tombe bien c’est un sujet qui me touche directement ;)), suite à de très nombreuses heures de lecture sur la toile.

En effet pourquoi sous pretexte qu’un homme soit un « Homme », ne pourrait-il pas porter des vêtements dit « féminin » ?

Commençons par ce qui ne se voit pas, les sous vêtements:

Pourquoi un homme ne porterais pas de soutien-gorge ?

Je sais, je commence peut être par ce qui est certainement le sujet le plus « border line », car nombreux vont penser: « Mais un homme qui porte des strings/culottes de meuf ou des sous-tifs, il est Gay (pour ne pas dire PD) »!
Mais finalement pourquoi le serait il ?
Pourquoi un homme ne pourrait pas en porter, mis à part qu’il n’y a rien a porter (je parle du sous-tif, vous suivez toujours :p ), ni a mettre dedans ?
D’un point de vu personnel c’est très agréable (je porte du 95A).

Quand au string effectivement y a un peu de rangement à faire pour que tout rentre dedans, mais une fois que tout est bien en place je ne vois rien de « si » choquant à cela. Surtout, que de plus en plus de site de vente de sous vêtements proposent des strings pour homme composé de matière féminines (en dentelle par exemple)

String dentelle hommeString en dentelle pour homme
string-ivoirenoir-vestale Photo modifiée par mes soins

Concernant les bas et collants, même combat, d’ailleurs quelques grandes marques se sont lancé dans le collant pour homme.
Ne vous souvenez vous pas étant petit votre mère vous faisant porter des collants quand il faisait très froid ? Moi oui et en aucun cas je me sentais « fille ».

collection de collants pour hommes

une grande marque a décidé de sortir des collants pour homme.

Passons maintenant aux vêtements.

Il y a déjà la jupe qui existe depuis la nuit des temps et de nombreux mouvement qui défendent le port de la jupe pour homme (L’association HEJ par exemple)

Et pourquoi pas le port de la robe pour homme ?
Il y a déjà le port de la toge par mos ancêtres romains (ok ok c’est deja dit et re dit).
Il y a costume ecclésiastique ou la fameuse soutane qui s’apparente fortement à une robe non ?
Il y a le boubou Africain, tenue traditionnel des hommes en Afrique…
Alors pourquoi pas le porte de la robe pour les hommes ?
En ce qui me concerne quand j’en porte une je ressens une certaine légèreté et un confort de mouvement que je n’ai pas forcément dans mon polo et mon jeans.

Après il y a possibilité de mixer les tenues afin d’obtenir un ensemble mixte (jupe et polo ou chemise, pantalon et débardeur…) tout comme les asiatiques qui ont dépasser les préjugés du code vestimentaire « classic » (cf cet article)

gvgv11

Si non il y a la tenue du Jedi…

ThreeJedi

Que la force soit avec nous 😉

Continuons avec les chaussure à talons:

Il n’y a pas très longtemps de ça le magazine Marie Claire a fait porter à 10 personnalités française des talons en l’honneur de la journée de la femme.
Le grand « Rock » de Chabal (emblème du « masculinisme ») a lui même fait une pub en talons.
Je l’avoue, je ne suis pas neutre et impartial sur ce sujet, car si je ne devais porter qu’une chose de « féminin » sur moi ca serait des talons, mais est ce si inélégant sur un homme ?
Est ce que ca fait si « efféminé » sur la gente masculine que nous sommes ?
Personnellement je ne trouve pas.

urgo-chabal

Finissons avec les accessoires:

Le sac à main: je vois de plus en plus d’homme ne plus se contenter du porte feuille dans la poche arrière, mais d’avoir un petit sac en bandoulière et plus récemment carrément un sac à main:

image-26 defile-homme-gucci-automne-hiver-2010-9822579hitrj_2041

Les bijoux: Il sont aujourd’hui quasiment mixte, car les homme porte tout aussi bien des bracelets, que des colliers ou des boucles d’oreilles:

bracelet-wrap-homme-bellam-accessoires 11644170-homme-torse-nu-avec-des-boucles-d-39-oreilles-et-le-tatouage-sur-le-lit

Pour terminer cet article je vais vous rapporter quelques témoignages que j’ai pu recevoir à ma question: « Que pensez vous du mélange de genre de cette photo ?

femme-melange-genres-melange-genres-1-img

Moi je suis très fan


– « Pas choquant du tout. J’aime bien. Et je pense même qu’avec une veste cintrée ça ne poserait pas de problème non plus. »
– « C’est à espérer mais les grands couturiers se sont essayé et ça n’a pas pris »
– « Moi j’adore beaucoup »
– « Oui après faut voir,certaines personnes sont restés un peu a l’age de pierre et cela risquerai de dégénérer au vue de ces derniers jours,sauf un de nos illustres écrivains oseraient la jupe,et là il y a du travail. »
– « Cette tenue si elle était courante nous permettrais plus facilement de montrer notre véritable personnalité. mais ne rêvons pas !! même si le haut me semble trop masculin, j’aime bien tout de même »
– « La tenue sans la cravate serait plus agréable. »
– « J’adhère!!! »
– « J’adore l’idée, à condition de remplacer cette affreuse chaussette en autorisant pour un homme le port du collant ou des bas. Autorisant n’est pas le bon mot. Peut-être le remplacer par « acceptant », « trouver cela normal ». »
– « Je trouve que la tenue est vraiment trop masculine pour le haut. La cravate est en trop, la veste pourrait être cintrée et sans épaulettes …
Il y a que chose de masculin qui gâche le bas féminin, il y manque selon mon goût une unité, une aura féminine. »
– « Ce serait le top, par exemple des talons et un jean, ou une jupe et Converse à la place du bermuda »
– « J’avoue que si je croisais une personne habillée ainsi, je n’aurais pas de mauvaises reactions. En fait je ne sais pas trop quoi penser envers ce mélange « identitaire » dans la tenue. Je n’ai pas envie de dire que c’est un comportement indecis (tel l’orientation des bi par ex qui a souvent eté vue ainsi).
Peut etre une tendance a venir qui sait. »
– « Et si c’était l’envie d’ajouter la jupe à la « garde-robe » masculine, sans pour autant vouloir être femme. Les femmes ont bien piqué le pantalon aux hommes sans ressembler aux hommes, alors pourquoi pas l’inverse ? »
– « Pourquoi pas… les jupes pour hommes existent depuis un bon moment, en dehors des kilt… et permettent d’afficher une certaine virilité tout en portant un vêtement traditionnellement réservé aux femmes…
Personnellement, l’idée me tente, mais je ne suis pas encore prêt »

Finalement depuis que je suis en age de comprendre le monde qui m’entoure, j’entends dire que les hommes et les femmes ont les mêmes droits et devoirs. Que nous sommes libre et égaux en droit.
Les femmes se sont battus pour le pantalons, portent aujourd’hui tous les styles vestimentaires (adaptés ou non à leurs morphologie…), portent la cravate, piquent dans la pendrie de monsieur quand ca leurs chante, et j’en passe…
Alors pourquoi ne pas, nous aussi, les hommes, emprunter un style vestimentaire un peu plus mixte, j’oserais dire plus féminin, qui, à mon gout, n’enlève en rien notre virilité et le fait d’être un homme ?!?!

Réunion dédiée aux relations avec les proches à Trans 3.0

logo_trans3Candice l’avait annoncé sur son compte rendu du Samedi 4 Mai: La prochaine réunion sera dédiée aux relations avec les proches.

Je décide donc d’y aller, car ca fait déjà bien longtemps que je n’y suis pas allé et je souhaitais apporter aussi ma contribution aux échanges du fait que ca se passe très bien dans mon couple.
Le rendez vous étant fixé à 16h, j’arrive à 16h15 (Le ravalement de facade a pris un peu plus de temps que prévu …) devant une salle bien rempli, aussi bien de FtM que de MtF ansi que leurs soeurs, parent, enfants ou conjoints.
Ca m’a fait plaisir de voir que l’entourage avait joué le jeux et qu’ils étaient venus si nombreux.

trans3.0reunion

Le débat tourna autour:
– L’acceptation de la personne transidentitaire au sein de la famille, des amis et du travail.
– Une maman nous à témoigné son ressenti sur le parcourt transidentitaire de son fils (FtM) (très émouvant) puis sa soeur a pris la parole pour nous donner également son point de vu vis a vis de son entourage et des ses amis.
– Témoigne d’une autre soeur sur l’accompagnement de sa soeur (MtF) au près de sa famille.
– Un point sur la marche qui allait suivre la réunion : Marche silencieuse à la bougie, organisée par Glimpy, contre la transphobie et l’homophobie.

Puis les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence et les Gardes-Cuisses sont arrivées pour se préparer en vu de la marche.
Nous avons continué de façon un peu plus individuelle les échanges à l’entrée du Local.

trans3.0repas

Puis est venu le temps du dîner convivial type « auberge espagnole » durant lequel j’ai eu un échange avec Camille fort intéressant sur le « pourquoi notre vie est ansi aujourd’hui » et « qu’est ce qui fait que nous sommes ce que nous sommes ». (OK c’est hyper philosophique et pompant à écrire mais c’est beaucoup plus sympa d’en discuter :p). Le sujet est resté en suspend car l’heure de la marche fut arrivée à une vitesse incroyable et donc pour moi le temps de partir. (Oui je l’ai dit dans la vidéo, je ne suis pas militant, donc pas de marche).

Merci à toutes les personnes presentes lors de cette fin de journée, car ce fut pour moi encore une occasion de découvrir de nouvelles personnes formidable (Sœurs de la Perpétuelle Indulgence, une petite nouvelle, des familles et compagnes en or).

A toutes les personnes transidentitaire du sud ouest de la France, venez participer a ses réunions « vivantes, pleines d’humeurs, d’envies et d’idées ».

Sorties 2013

Tout comme pour mes sorties de 2012 je concatène mes sorties de 2013 en un seule article:

Mars 2013:

Black and White

Aujourd’hui une petite série de photos en noir et blanc.

Et comme une bonne photo vaux mieux qu’un bon bla bla je vous laisse jeter un petit coup d’oeil sur cette sortie en Black White:


Juin 2013:

Retour du soleil, gooo shopping go !!!

Tout le monde a du s’en apercevoir le soleil est revenu !
soldesEt comme c’était mon anniversaire, y a pas longtemps, j’ai décidé de me faire plaisir.
Je choisi une tenue Working girl pour faire suite à l’article précédent (Recherche d’identité visuelle)

So, go to the mall !

Pour cette fois ci j’ai étrenné l’extension du centre commercial de Begles.
Ba oui il ne fallait pa que je passe à coté de H&M, Kikoo, Aubade, Mango, HEMA, IKKS, Pimki… Bon j’avoue je suis déjà allé en repérage avec ma compagne il y a un mois de cela.
Mais je ne l’avais jamais fait en nana.

Je vous passe les trois heures à fouillez, chercher, essayer, osculter, toucher, regarder, éprouver, expérimenter, hasarder, talonner (c’est pas comme ca qu’on dit dans on marche en talons ?) …. car je souhaite mettre l’accent sur le ressenti.
En effet cette sortie avait pour but, outre de me faire plaisir, d’expérimenter ma « nouvelle identité visuelle » (féminine) au yeux de tous.
Effectivement comme le disait ma meilleure amie, je me suis fait reluquer en permanence mais pas tant par les hommes que par les femmes. Je n’ai jamais vu/entendu autant de messes basses lors de mon passage.
Tout ce que je peux dire c’est que je ne laissais pas indifférent(e): « Qu’est ce qu’elle est grande », « t’as vu son top », « t’as vu sa jupe », « hé t’as vu la fille la bas », … plus tout ce que je n’ai pas entendu et les « retours » sur mon passage des messieurs (que j’apercevais par reflet, dans les vitrines des boutiques).

Bref, j’avoue que je ne sais vraiment pas trop quoi en penser, car bien que j’assume à 300%, je n’ai jamais eu/capter autant de regard sur moi en aussi peu de temps.
Je comprends maintenant ce que ressent une femme sexy/classe lorsqu’elle fait les boutiques.
Il va falloir que je m’y habitue si je veux rester sur ma lancé du style « working girl ».

Bref conclusion de cette sortie, tenue classe, sortie remarquée, achat d’une jupe blanche, d’un top violet, d’une veste noire, d’un pinceau à fond de teint, d’un vernis corail et d’un fare à paupière deux tons marron et bronze (car il parait que c’est la teinte qui va avec la couleur de mes yeux pour un maquillage de jour), une jupe crayon HS et un mal au petit doigt de pieds droit.

Je pense effectivement que j’aime porter ce style, mais il va falloir que je le travaille (normal pour Un working girl), car il faut que je sois irréprochable pour en faire baver le plus possible tout en ayant un passing parfait !

Les Huitièmes Merveilles du monde: Fuijeda

video (1)J’ai répondu à huit questions qui sont posées sur le site Txy.fr en vidéos:
Julie, une des admins, du site m’avait lancé le défi de répondre aux Huit questions en vidéo.
J’avoue que l’exercice n’est pas simple mais j’ai relevé le défi 😉

Voici les huit questions d’affilées réunies en une seule vidéo.

Questions plus ou moins souvent posées à Fuijeda

camerawomanCoucou,

J’ai décidé, en parti à cause du défi lancé par Julien (Emilie la nuit), de faire une vidéo.
Mais je ne savais pas trop sur quoi… c’est alors qu’un flot de chat s’activait sur FaceBook me posant de nombreuses questions sur ce que je suis, comment, pourquoi …
Le sujet fut alors tout trouvé:  « Questions plus ou moins souvent posées à Fuijeda »

J’espère qu’elle vous aidera à mieux me comprendre

Pour la visioner c’est par ici:


Questions posées à Fuijeda ep 2

Il y a quelques temps de ça, j’ai fait une vidéo qui la vidéo à fait plus de 4000 vues.

Je me suis donc décidé a en faire une autre. Après l’avoir laissé un peu aux oubliettes, car à l’époque du tournage j’ai du faire 1000 trucs en même temps, voici donc la réponse a vos questions:

« Femme de travesti » (bis)

6Je relaye ici le témoignage de la compagne de Maéva qui, elle aussi, nous livre ses ressentis sur le moment de la « révélation » et son quotidien avec son chéri travesti. Lisez le, faites le lire a vos moitiés car c’est en partageant ses témoignages que j’espère faire avancer les mentalités.

« Comme Maéva me l’a demandé (plusieurs fois déjà), je vais tenter d’expliquer comment je vis le fait qu’il aime à se travestir […]

Ce que je voudrais qu’il comprenne, c’est que quand il est bien (parce que je sais que quand les travestis se changent de la sorte, ils se sentent bien), moi j’ai l’impression de ne plus exister. C’est pour ça que je l’aide à se changer, à se maquiller, à s’épiler, que je le photographie,… »

http://fantasme-travesti.com/femme-de-travesti


Je relais également l’article dans XXy.fr écrit par Olga la compagne de Julien:

Une femme de travesti raconte : pourquoi j’adore les travestis !

« Bună ziua, aici Olga! Ou, dans une langue plus commune au blog : bonjour, ici Olga ! Je me permets de prendre le clavier de Julien, l’espace d’un article, pour évoquer le travestissement. Il semblerait que ce soit une étape obligatoire, dans la vie d’une compagne de travesti, si j’en crois les blogs de Fuijeda et de Maéva (attention, public averti)… »

Bonne lecture a toutes et tous